Skip links

Le marché

Les Traboules

Cet immense hangar couvert constitue l’écrin d’origine des Puces du Canal et reste le bâtiment principal, considéré comme le lieu de prestige des Puces. Emblématique de la richesse de l’offre, il rassemble une centaine de marchands réputés et connus sur la place lyonnaise mais aussi au-delà de nos frontières.

Parmi eux, d’anciens antiquaires de la Cité des Antiquaires et de la rue Auguste Comte qui retrouvent ici un espace digne de leurs marchandises avec des pièces couvrant les époques depuis le XVIe jusqu’au XXe siècle.

Dans les allées et les travées des Puces, la déambulation se fait lente par les découvertes de tous leurs trésors.

Colonne vertébrale du marché, cette partie très centrale des Puces aussi appelée « les tôles » rassemble plus d’une centaine de brocanteurs dans des box individuels laissant découvrir des meubles, des objets de déco, lampes industrielles, quincaillerie, fripes, vaisselles, lustres et tableaux et même motos, ici la déambulation, la véritable chine prend ses meilleurs quartiers !

Halle Louis la brocante

Village des containers

Il constitue la partie la plus récente des Puces. Elle se compose d’une quarantaine de containers qui offrent des espaces avec une approche plus contemporaine où les objets anciens ont été retravaillés, personnalisés ou recyclés grâce à la créativité des artistes qui leur ont rendu une seconde vie, plus adaptée aux tendances actuelles. Beaucoup de vintage, d’indus et d’objets insolites dans ce village plein de jolies surprises.

Dans le prolongement de l’esprit de la déco proposée par les containers, cette ancienne école transformée en 13 espaces mise sur les nouvelles tendances, la transformation d’objets anciens, la restauration, la récup. On y déniche des pièces originales et décalées mais aussi de nombreuses créations propres inspirées de nos époques anciennes. Lustres, accessoires de déco, mobilier, tout y passe avec beaucoup de goût et de talent.

L’école

Déballage

Les marchands sont pour la plupart itinérants. Ils parcourent les routes et vont de maisons en maisons récupérer un passé délaissé pour l’offrir aux yeux des plus passionnés, des chineurs et collectionneurs du monde entier. C’est ici, au milieu des 400 places de déballage que la marchandise remonte le temps et que cet échange se traduit souvent par un langage d’initiés et de codes commerciaux qu’il faut connaître pour obtenir le meilleur prix.