Dimanche 7 heures, les puces s'eveillent...

CHINER : Chercher des objets décoratifs d’occasion, des curiosités chez des brocanteurs ou des antiquaires
Aux aurores, les quatre cents brocanteurs et antiquaires des Puces du Canal rejoignent leur emplacement. Les Marchands itinérants déballent leur marchandise en plein air.
Leurs camions regorgent d’objets hétéroclites trouvés dans la semaine. C’est généralement par eux que les professionnels de la chine commencent leur tour. Ils jouent des coudes pour tenter de dénicher la pièce rare, celle que le spécialiste ou le collectionneur averti recherche.
Avant l’ouverture des portes, les plus malins n’ont pas hésité à remonter la file des véhicules attendant d’accéder au marché afin de se renseigner auprès des brocanteurs pour savoir s’ils avaient des pièces susceptibles de les intéresser…
L’hiver, lorsqu’il fait nuit et dès l’ouverture du marché, vous les verrez ainsi arpenter les allées, lampe de poche à la main. Le pas est pressé.
C’est souvent à cette heure-là que les plus belles ventes se font, à condition bien entendu que le vendeur et l’acheteur tombent d’accord sur le prix. Si la pièce est exceptionnelle, l’affaire est vite conclue. Et, comme certains marchands viennent pour vendre la majorité de la marchandise exposée, on peut parfois encore faire de belles affaires en fin de matinée
À UN SAUT DE PUCE DE LYON, LE MARCHÉ AUX PUCES DE LYON EST APPELÉ PUCES DU CANAL CAR IL SE SITUE LE LONG DU CANAL DE JONAGE.
ON L’APPELLE AUSSI FAMILIÈREMENT LES PUCES DU GRAND LYON. C’est un marché en plein air, ne vendant pas d’alimentation.